Vous êtes ici : Accueil > Actualités > LA VEGETALISATION DES BATIMENTS COMMERCIAUX

LA VEGETALISATION DES BATIMENTS COMMERCIAUX

Le 09 novembre 2016
LA VEGETALISATION DES BATIMENTS COMMERCIAUX
Le législateur français part du constat que, malgré tous ses atouts reconnus, la végétalisation des bâtiments peine à se développer. Il veut promouvoir la végétalisation des bâtiments commerciaux.

La loi biodiversité du 20 juillet 2016 prévoit que pour les bâtiments commerciaux d'une surface de vente totale supérieure à 1 000 m² doivent intégrer :

- « 1° sur tout ou partie de leurs toitures, et de façon non exclusive, soit des procédés de production d'énergies renouvelables, soit un système de végétalisation basé sur un mode cultural garantissant un haut degré d'efficacité thermique et d'isolation et favorisant la préservation et la reconquête de la biodiversité, soit d'autres dispositifs aboutissant au même résultat ;

- 2° sur les aires de stationnement, des revêtements de surface, des aménagements hydrauliques ou des dispositifs végétalisés... ».

 

Cette nouvelle réglementation s'appliquera aux demandes de permis de construire déposées à compter du 1er mars 2017.

 

Avec cette avancée législative la France devrait combler une partie du retard dans la végétalisation des bâtiments, commerciaux ou autres, par rapport à d'autres pays.

 

En effet les toitures et terrasses végétalisées (1,3 millions de m²) au cours de l'année 2011 en France représentaient environ 1/30ème de la surface totale construite contre 1/6ème en Allemagne (13 millions de m²), Etat pionnier de la végétalisation des bâtiments.

 

En Suisse, dans le canton de Bâle, tout nouveau toit plat est obligatoirement végétalisé. Le canton détient le record mondial de 25 % de toits plats végétalisés.

t